Les cabinets d’avocats d’affaires deviennent incontournables en Afrique

les cabinets d’avocats d’affaires deviennent incontournables en afrique 61c52632dbff4.jpeg
les cabinets d’avocats d’affaires deviennent incontournables en afrique 61c52632dbff4.jpeg

Publié le :

                Les entreprises africaines font de plus en plus souvent appel à eux. Les avocats d'affaires se multiplient sur le continent et les grands cabinets se regroupent. Dans une Afrique en voie d'unification économique, mais où les réglementations diffèrent d'une région à l'autre, il est souvent nécessaire de faire appel à des professionnels du droit.                </p><div readability="65.237988826816">

                <p>« <em>Les dirigeants africains ont pris conscience de la plus-value que pouvait leur apporter un conseil juridique en droit des affaires.</em> »

Ali Bougrine est associé responsable chez UGGC dont il dirige la branche africaine. Ce cabinet français d’avocats d’affaires s’est lancé sur le marché marocain il y a une vingtaine d’années. Il accroît désormais sa présence au sud du Sahara. Avec l’ambition de ratisser large : « On peut très bien conseiller une startup dans le cadre d’une levée de fonds. On peut conseiller une grosse PME ou une entreprise de taille intermédiaire sur ses projets d’expansion et sur ses besoins quotidiens, et on peut aussi être amené à conseiller soit des investisseurs internationaux de grandes multinationales pour leurs opérations en Afrique, soit pour les filiales africaines de ces grands groupes ».

La Camerounaise Danielle Moukouri dirige D.Moukiri and Partners, cabinet qu’elle a créé en 2013. Spécialisée dans le secteur technologique et le droit de la propriété intellectuelle, elle vient de s’associer avec le groupe UGGC. Pour elle, un bon avocat d’affaires représente bien davantage pour une PME qu’une assistance juridique : « Je dirais que l’expérience peut apporter énormément à l’entreprise débutante. Pourquoi ? Parce qu’en plus de l’accompagnement juridique à proprement parler, l’avantage, c’est la possibilité d’être mis en relation avec des investisseurs que le petit entrepreneur n’aurait jamais rencontrés de son côté ».

« Permettre d’avoir une prise de décision qui est complètement éclairée »

Tout aussi intéressant, le rôle que jouent les avocats d’affaires lorsqu’une entreprise veut s’internationaliser. Ali Bougrine : « Je prends un exemple : un entrepreneur qui va s’implanter dans un pays voisin, ou un pays un peu plus lointain, ne connaît pas forcément l’environnement juridique et fiscal local. Il ne connaît pas forcément non plus la réglementation des changes. Donc, s’appuyer sur un conseil juridique qui est au fait de ces réglementations va lui permettre d’avoir une prise de décision qui est complètement éclairée. C’est ça la plus-value, c’est sécuriser l’investissement ».

De plus en plus, les grands réseaux de cabinets d’avocats d’affaires adaptent leurs tarifs à la clientèle locale, et surtout à la taille des entreprises. Avec l’idée de convaincre les dirigeants de sociétés qu’un bon avocat est toujours un bon investissement.

            </div>
Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :