Londres: “Prison à vie” requis contre l’homme qui avait poussé un enfant depuis le 10 ème étage d’un musée

Jonty Bravery c’est l’homme qui avait poussé un enfant français depuis le dixième étage du musée londonien. Il a comparu devant la cour criminelle de l’Old Bailey à Londres. C’est le 04 août 2019 que Jonty Bravery alors âgé de 17 ans avait posé cet acte horrible.

La victime qui était avec sa famille en séjour à Londres, alors âgée de six ans, était tombée sur un toit, une trentaine de mètres plus bas. L’enfant avait subi une hémorragie cérébrale et de multiples fractures, à la colonne vertébrale, aux jambes et aux bras. « On ne sait pas s’il guérira totalement », a déclaré la procureure pendant l’audience.

Publicité

Il y a quelques jours, la cour criminelle de l’Old Bailey à Londres a rendu son verdict: Jonty Bravery aujourd’hui âgé de 18 ans a été condamné à la prison à vie. Il devra passer au moins 15 ans derrière les barreaux.

Cette décision de la présidente de la cour a été motivée par la préméditation et la dangerosité de l’accusé. Il faut dire que Jonty Bravery qui souffre de lourds problèmes psychiatriques a été jugé pour tentative de meurtre.

La président de la cour a par ailleurs souligné la gravité des blessures dont souffre la victime, en précisant que la vie de cet enfant « ne sera plus jamais la même ».

C’est en décembre dernier que l’accusé avait plaidé coupable. Il est apparu par visioconférence vêtu d’un t-shirt et d’un short, depuis l’hôpital.

Aux dernières nouvelles, la victime a pu retrouver l’usage de la parole et elle poursuit ses progrès, selon les dires de ses parents sur un site Internet. C’est via ce site que les parents de l’enfant avaient récolté plus de 230 000 € pour soigner l’enfant. « Nous ne comprenons pas tout ce qu’il dit, en particulier quand il est fatigué, mais il s’exprime de plus en plus », ont-ils expliqué dans leur dernier message.

Publicité 2

Selon les éléments recueillis lors de l’enquête, le suspect avait expliqué avoir entendu des voix lui intimant l’ordre de blesser ou tuer des gens. « Je crois que j’ai tué quelqu’un, je viens de le jeter depuis le balcon », avait-il déclaré juste après son geste à un employé du musée.

Crédit photo: Le Parisien

Total
1
Shares

Laisser un commentaire

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :