Mali: Bah N’Daw et Moctar Ouane savourent la liberté retrouvée

mali: bah n’daw et moctar ouane savourent la liberté retrouvée 612c37c151655.jpeg
mali: bah n’daw et moctar ouane savourent la liberté retrouvée 612c37c151655.jpeg

Publié le :

Vendredi, un communiqué officiel du comité local de suivi de la médiation internationale composé notamment des représentants de la Minusma, de l’UA et de la Cédéao au Mali se félicitait de la décision du gouvernement malien de lever toutes les mesures restrictives concernant l’ancien président de transition Bah N’Daw et l’ancien Premier ministre Moctar Ouane. Ils étaient en résidence très surveillée depuis le second coup d’État du colonel Assimi Goïta de fin mai dernier.

Avec notre correspondant à Bamako, Serge Daniel

L’ancien président malien de la transition Bah N’Daw a effectué sa première sortie ce samedi depuis qu’il a recouvré totalement sa liberté de mouvement. Vêtu d’un des boubous traditionnels qu’il affectionne, il s’est rendu à bord d’un véhicule 4X4 dans son champ. Selon deux témoins interrogés séparément qui l’ont vu, il se porte bien. D’après nos informations, il devrait pouvoir rapidement quitter la résidence officielle qu’il occupe à Bamako, pour regagner une maison mise à sa disposition par l’État en sa qualité d’ancien chef d’État.

Quant à l’ancien Premier ministre Moctar Ouane, le dispositif militaire mis en place devant son domicile privé après le coup d’État de fin mai a été levé seulement dans la nuit de samedi à dimanche, alors que des diplomates du comité local de suivi de la transition doivent lui rendre visite ce dimanche. À l’intérieur de la belle bâtisse, un jardin et une piscine sont visibles. À droite, dans un salon privé, des visiteurs sont assis. Selon plusieurs sources, ils célébraient la bonne nouvelle.

Le Premier ministre n’a pas encore effectué sa première sortie d’homme totalement libre. Tout comme probablement le président Bah N’Daw, Moctar Ouane à l’intention de se rendre rapidement à l’étranger pour un contrôle médical.

Leur avocat, Maitre Mamadou Ismaila Konate, qui avait porté plainte au niveau de la Cour des droits de l’homme de la Cédéao, se félicite de la levée des restrictions et pointe aussi le rôle essentiel de la communauté internationale pour obtenir ce résultat.

Maitre Mamadou Ismaila Konate

Total
21
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :