Mali: qui sont les trois otages italiens enlevés dans le sud-est?

mali: qui sont les trois otages italiens enlevés dans le sud est? 628c3651d0795.jpeg
mali: qui sont les trois otages italiens enlevés dans le sud est? 628c3651d0795.jpeg

Publié le :

                L'Italie suit avec attention le sort de trois de ses ressortissants enlevés, jeudi dernier, dans le sud-est du Mali. Si l'on connait encore peu de choses sur les motivations des trois Italiens de vivre dans la région, la presse transalpine commence néanmoins à livrer quelques détails.                </p><div readability="67.698324022346">

                <p><em>Avec notre correspondant à Rome,</em> <strong>Eric Sénanque</strong>

Les trois otages italiens sont originaires de Potenza, ville de l’Italie méridionale mais vivaient, depuis plusieurs années, en Lombardie.

Giovanni Langone, 42 ans, avait migré au Mali, il y a quelques années. Son père Rocco, ancien ouvrier à la retraite, et sa mère Donata, 63 ans l’avaient rejoints en 2019, dans la petite ville de Sincina, à 300 kilomètres, au sud de Bamako.

Leur désir était de s’intégrer le plus possible à la société malienne. Ils avaient d’ailleurs pris le nom de « Coulibaly », rapporte la presse italienne.

Membres des Témoins de Jéhovah, les trois Italiens avaient le projet de bâtir un lieu de culte à Sincina. Ils ont été enlevés dans leur maison par des hommes armés en compagnie d’un ami togolais.

En 2018, deux Italiens – un prêtre et un touriste – avaient été enlevés au Sahel, transitant par le Mali avant d’être libérés en octobre 2020 en compagnie notamment de la Française Sophie Pétronin.

À lire aussi: Trois Italiens et un Togolais enlevés au Mali dans la commune de Sincina

Ce lundi 23 mai, le parquet de Rome a ouvert une enquête pour enlèvement à des fins de terrorisme.

            </div>
Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :