Maurice: un projet de base militaire indienne à Agaléga?

maurice: un projet de base militaire indienne à agaléga? 632525bcc017e.jpeg
maurice: un projet de base militaire indienne à agaléga? 632525bcc017e.jpeg

Publié le :

                Alors que Port-Louis dément toujours un projet militaire à Agaléga, les habitants de l’île sont de plus en plus inquiets par l’immense chantier indien ouvert il y a un an et demi sur ce territoire. Ils sont convaincus qu’une base militaire indienne est en construction.                </p><div readability="78.818886019919">

                <p><em>Avec notre correspondant à Port-Louis, <strong>Abdoollah Earally</strong></em>

L’ampleur des travaux en cours sur cette bande corallienne longue de 19 kilomètres seulement interpelle de plus en plus les habitants. Ce lointain territoire, à 1 020 au nord de Maurice, subit des travaux trop importants pour ressembler à des infrastructures civiles. C’est le sentiment de Franco Poulay, un natif d’Agaléga, en ce moment à Port-Louis, après un voyage de deux jours et demi en mer : « Je vois que le projet a beaucoup avancé, le port est terminé à 80%, l’aéroport est complété. Le nombre de bâtiments érigés m’impressionne. Il y en a beaucoup, beaucoup, une centaine, de gros bâtiments équipés de gros générateurs électriques. »

Des images satellites révèlent une piste d’atterrissage de trois kilomètres capable d’accueillir des Boeing 737, ainsi qu’un pont en eau profonde et des hangars. De même, des facilités dignes d’une petite ville prennent forme. Le gouvernement mauricien maintient que l’accord de 2015 entre Port-Louis et New Delhi n’est pas de nature militaire. Mais pour les habitants, selon Franco Poulay, le doute n’est plus permis : « Là où nous en sommes, notre peuple est convaincu que c’est une base militaire. Il est inquiet. Quel sera son sort ? J’ai le cœur gros, c’est, c’est touchant. Nous voulons savoir qui va nous arriver. »

À écouter aussi : Agaléga: l’empreinte militaire indienne s’accentue à Maurice

Les facilitées destinées aux 250 habitants dans l’île en ce moment sont d’un autre âge. Quant aux nouvelles infrastructures, excessives pour les besoins de ce petit territoire, elles sont exclusivement financées par le gouvernement indien au coût de 87 millions de dollars. Selon les habitants, plus de 10 000 ouvriers indiens, ainsi que quelques représentants militaires indiens sont sur place. Ivor Tan Yan, juriste et négociateur au service des Agaléens, craint une trop grande dépendance de Maurice envers l’Inde : « Le gouvernement ment à la population concernant la réalité du projet et surtout le plus grave endette le pays auprès de l’Inde. Notre plus gros bailleur, c’est l’Inde. »

Alors que la polémique persiste autour de la réalité de ce projet, en juillet dernier, le ministère des Finances a confirmé un autre accord entre les deux pays. Maurice a contracté un crédit de 100 millions de dollars auprès de l’Inde pour l’achat de matériels de défense de fabrication indienne.

            </div>
Total
14
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :