Nigeria: 7 ans après son enlèvement, une des lycéennes de Chibok, a été libérée

nigeria: 7 ans après son enlèvement, une des lycéennes de chibok, a été libérée 611087cb30c0e.jpeg
nigeria: 7 ans après son enlèvement, une des lycéennes de chibok, a été libérée 611087cb30c0e.jpeg

Publié le :

Au Nigeria, une des 270 jeunes filles enlevées par Boko Haram, à Chibok, en 2014, a retrouvé sa famille, sept ans après avoir été capturée. A l’époque, l’attaque de leur collège avait provoqué une vague d’indignation internationale. C’est le gouverneur de l’Etat de Borno qui a annoncé, samedi 7 août, le retour de la jeune fille.

Selon le communiqué du gouverneur, la jeune Ruth Ngladar Pogu s’est présentée à l’armée nigériane, le 28 juillet, en compagnie d’un homme qu’elle a identifié comme son mari. Sa libération n’avait pas été annoncée jusqu’ici pour lui donner le temps de contacter ses parents.

Les autorités ne donnent pas beaucoup plus de détails sur cette libération mais appellent les familles des filles encore en captivité à garder espoir.

Après leur enlèvement dans un lycée de Chibok, en avril 2014, environ 80 jeunes filles avaient été libérées, en 2017, au terme d’une médiation. Depuis, d’autres se sont échappées ou ont été secourues mais 113 d’entre elles seraient encore aux mains des jihadistes, selon Amnesty International.

Dans un communiqué publié, en avril dernier, à l’occasion du septième anniversaire de l’enlèvement, l’ONG déplorait que personne n’ait été arrêté ou poursuivi dans cette affaire ajoutant que « l’absence de justice et d’obligation de rendre des comptes a conduit, depuis, à une escalade des attaques visant des écoles au Nigeria ».

Ces derniers mois, le pays a en effet connu plusieurs enlèvements d’élèves, une tactique qui n’est plus seulement le fait de groupes terroristes mais aussi de bandits qui demandent des rançons.    

Total
9
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :