Ouganda: le combat des habitants de Kasese contre les inondations (3/3)

ouganda: le combat des habitants de kasese contre les inondations (3/3) 614150e29375d.jpeg
ouganda: le combat des habitants de kasese contre les inondations (3/3) 614150e29375d.jpeg

Publié le :

Face aux nombreuses inondations dans le district de Kasese, proche de la frontière avec la RDC, les communautés locales se mobilisent pour essayer par tous les moyens de se protéger des intempéries qui ont causé le déplacement de plusieurs centaines de personnes. Quelques initiatives locales ont vu le jour ces dernières années pour éviter que les inondations attaquent de nouveau les villages.

De notre envoyée spéciale à Kasese, 

À l’approche de la saison des pluies, Wilson et ses voisins essaient de se protéger des inondations du mieux possible : sur la route pour empêcher l’eau d’attaquer leurs maisons, les habitants construisent un barrage à base de terre séchée. « On essaie de rassembler des sacs remplis de terre pour bloquer l’eau. S’il n’y a pas beaucoup d’eau, ça marche. On essaie aussi de creuser des tranchées pour détourner l’eau. Mais la plupart du temps, l’inondation est trop forte et ce n’est pas suffisant », déclare Wilson.

Un peu plus loin, les pieds dans l’eau et armés de pelles, des dizaines de personnes creusent le lit de la rivière. Sur les berges, les nombreux tas de vase et de sable retirés de l’eau depuis le début de la journée. Christopher travaille ici depuis maintenant quelques années. « On travaille dans la rivière, pour enlever assez de vase pour que l’eau soit libre de circuler jusqu’au lac. Parce que l’un des problèmes de cette rivière, c’est que la vase est trop importante par rapport au niveau de l’eau. Mais nous aurions besoin de machines pour retirer toute cette vase et la rivière serait enfin libre de circuler dans son lit », explique Christopher. 

► À lire aussi : À Kasese, les inondations ne laissent aucun répit aux habitants

Des programmes organisés… mais sans succès

Les autorités locales affirment qu’un projet de grande ampleur pour retirer le sable qui bloque le passage de l’eau sera mis en place prochainement. Une nécessité selon Patrick Mweisge, responsable de la surveillance de la rivière Nyamwamba. « Quand on regarde la surface de la rivière, on peut voir que la vase empêche l’eau de circuler. Alors qu’avant, dans les années 1970 et 1980, la rivière était très profonde, je venais même me baigner, mais maintenant, la vase a rempli le lit et l’eau est très basse », dit Patrick Mweisge. 

Au fil des années, plusieurs programmes ont été organisés afin d’éviter les inondations et sécuriser les berges, mais pour l’instant sans succès. Quelques plants de bambous, éparpillés au bord de l’eau, sont les derniers témoignages d’une ancienne campagne de reboisement des rives. « Ces bambous ont deux ans maintenant. Ils ont été plantés sur une grande partie de la berge par un contractuel, mais les inondations sont passées par là et ont tout détruit avant qu’ils puissent aider. Ce sont les seuls bambous qui restent », constate-t-il. 

Selon les responsables du district de Kasese, de nouveaux projets de reboisement des berges sont en discussion pour consolider les rives, fragilisées par la déforestation et certaines méthodes agricoles.

► À lire aussi : La difficile vie dans les camps de déplacés climatiques à Kasese

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :