PLAN B : Une Grande Muraille verte pour arrêter le désert

En Afrique, le Sahara avance inexorablement. Les sécheresses qui se succèdent depuis les années 1960 dans la zone sahélienne, la déforestation et le surpâturage en sont les principales causes. En 2007, l’Union africaine a décidé de stopper cette avancée grâce à la Grande Muraille verte, un projet qui a pour objectif de restaurer les écosystèmes sahéliens menacés par la désertification. Cette bande de reboisement, large de 15 km et longue de 7 800 km, traverse le continent d’est en ouest, passant par onze pays.

Le Sénégal fait partie des pays concernés. Mais, ici, ce projet de lutte contre la désertification est loin des ambitions annoncées. Depuis 2007, dans le nord du Sénégal, seulement 12 000 hectares ont été reboisés sur les 850 000 que le pays s’était fixé de restaurer. Notre journaliste est partie à la rencontre de celui sur qui tous les espoirs sont dirigés : Haïdar El-Ali, l’un des écologistes les plus respectés d’Afrique de l’Ouest, auquel le président sénégalais a fait appel pour sauver la Grande Muraille verte.

Au plus près du terrain, en France et dans le monde, partez à la rencontre de ceux qui relèvent les défis environnementaux d’aujourd’hui. Plan B, le rendez-vous vidéo du Monde, tous les lundis sur Youtube et sur le site du Monde.

Sources :

Evolution de la pluviométrie au Sénégal

Le projet de Grande Muraille verte

Total
1
Shares

Laisser un commentaire

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :