Procès Bucyibaruta à Paris: l’ancien préfet rwandais face au témoignage fort d’un rescapé

procès bucyibaruta à paris: l’ancien préfet rwandais face au témoignage fort d’un rescapé 6286f0094125c.jpeg
procès bucyibaruta à paris: l’ancien préfet rwandais face au témoignage fort d’un rescapé 6286f0094125c.jpeg

Publié le :

                Le procès de l’ancien préfet rwandais Laurent Bucyibaruta a abordé, jeudi 19 mai, les massacres commis à Murambi, sur le territoire de la préfecture de Gikongoro. L’accusé a été confronté au témoignage d’un rescapé : Jacques Uwimana, le fils d’un responsable de l’église pentecôtiste dans cette préfecture.                </p><div readability="60.603773584906">

                <p>Face à la cour d'assises de Paris, Jacques Uwimana a été entendu à titre de simple renseignement, non de témoin, indique notre envoyée spéciale au palais de justice de Paris, <strong>Claire Fages</strong>. Mais le récit du rescapé des massacres commis au Rwanda en 1994 pourrait peser lourd.

« En 1994, j’avais environ 17 ans. Mon père était pasteur. Il représentait l’association des églises pentecôtistes dans la préfecture de Gikongoro, raconte-t-il. Lorsque les tueries ont commencé, une centaine de paroissiens sont venus se réfugier chez nous. Le 10 avril, mon père a appelé le préfet pour qu’on leur garantisse sécurité et nourriture. Le lendemain, le bourgmestre est venu avec les gendarmes pour les conduire à la cité de Murambi. »

Tous seront tués le 21 avril. Le 23, c’est toute la famille du pasteur qui est décimée à son domicile. Jacques Uwimana a juste le temps de se cacher sous un faux plafond.

En voyant les photos du pasteur, Laurent Bucyibaruta a dit ne pas reconnaître l’homme d’Église, qui avait pourtant le même poids qu’un évêque dans sa préfecture. « M’a-t-il appelé au bureau ou à domicile ? », a demandé l’ancien préfet, comme pour botter en touche. Il l’avait déjà fait dans la matinée de ce jeudi 19 mai, en affirmant qu’il n’y avait pas de téléphone à la paroisse de Kibeho, et donc que le curé n’avait pas pu le prévenir.

► À lire aussi : Procès de l’ex-préfet rwandais Buciybaruta à Paris : le parcours d’un «profil adéquat»

            </div>
Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :