RDC: de nouveaux dirigeants à la tête de l’ANR

rdc: de nouveaux dirigeants à la tête de l’anr 61b7f11e3f390.png
rdc: de nouveaux dirigeants à la tête de l’anr 61b7f11e3f390.png

Le président congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a nommé de nouveaux dirigeants à la tête de l’Agence nationale de Renseignements (ANR), rapporte samedi la presse kinoise. Il s’agit de Jean-Hervé Mbelu Bionsha et de Robert Rwama Bindele, nommés respectivement administrateur général et administrateur général adjoint de l’ANR.

L’ordonnance présidentielle portant nomination de ces deux dirigeants de l’ANR, datée du 7 décembre, a été lue vendredi soir sur les antennes de la Radio-Télévision nationale congolaise (RTNC), par le porte-parole du chef de l’État, Tharcisse Kasongo Mwema Yamba Y’amba.

Professeur d’université, M. Mbelu remplace Justin Inzun Kakiat, dont il était l’adjoint.

Le nouveau patron des services des renseignements a fait carrière au sein des services de sécurité de la République démocratique du Congo (RDC), a précisé la cellule de communication présidentielle.

« Très discret et effacé, Mbelu Bionsha a aussi été Redoc (chef de la sûreté provinciale) de la ville-province de Kinshasa », a ajouté ce service de la présidence cité par la radio onusienne Okapi.

Mbelu sera secondé par Robert Rwama Bindele, nommé administrateur général adjoint (ADG/A).

Aux termes d’une deuxième ordonnance, Gabriel Shadrack Bohondo est nommé administrateur principal chef de département de la sécurité intérieure, alors que Joseph Asumani est désigné comme nouvel administrateur principal, chef de département de la sécurité extérieure.

L’ANR, très présente sur tout le territoire congolais, a été longtemps redoutée, notamment pour sa propension à arrêter et à détenir hors toute procédure judiciaire des opposants politiques ou des défenseurs des droits de l’homme.

L’agence a été dirigée durant près de dix ans par Kalev Mutond, considéré comme très proche de l’ancien président Joseph Kabila Kabange et visé par des sanctions américaines et européennes pour la répression des manifestations de l’opposition dans les dernières années du régime Kabila. Il avait été limogé en mars 2020 par M. Tshisekedi et remplacé par son adjoint, Justin Inzun.

Que pensez-vous de cet article?

Total
6
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :