RDC: des Kasaïennes maudissent Kabund et Kabuya (vidéo)

rdc: des kasaïennes maudissent kabund et kabuya (vidéo) 613ab282d7665.jpeg
rdc: des kasaïennes maudissent kabund et kabuya (vidéo) 613ab282d7665.jpeg

Une vidéo circule abondamment sur les réseaux sociaux congolais depuis mercredi, montrant un groupe de femmes kasaïennes dansant et chantant les noms du président ad interim de l’UDPS, Jean-Marc Kabund a Kabund, et du secrétaire général de ce parti, Augustin Kabuya. Renseignements pris, toutefois, ce n’est pas pour les célébrer mais pour les insulter et les maudire.

Selon les informations reçues par La Libre Afrique.be, il s’agit des « combattantes » (militantes de l’UDPS) de la Ligue des Femmes des quatre fédérations du parti des Tshisekedi pour la ville de Kinshasa.

Une de nos sources kasaïennes explique que le chant, volontairement vulgaire tout comme la danse qui l’accompagne, sont « utilisés dans les situations extrêmes pour exprimer le mécontentement »; il s’agit de « défis chantés à l’ennemi« . Selon cette source, ces femmes « jettent un sort à Kabund, qui est plus cité que Kabuya« .

Une autre source kasaïenne nous indique qu’elles « maudissent » les deux hommes qui, estiment-elles, « ont détruit l’UDPS ».

La première de ces sources se demande « qui est derrière » cette spectaculaire manifestation. « En RDC, réunir des foules demande des matabiches« , souligne-t-elle.

Illégitimité

Jean-Marc Kabund-a-Kabund avait été nommé unilatéralement président ad interim du parti par Félix Tshisekedi en 2019, après que ce dernier a accédé à la Présidence à l’issue d’élections frauduleuses. Les statuts de l’UDPS ne prévoient pas ce type de nomination, ce qui avait provoqué des bagarres au sein du parti et entre militants. En mai 2020, Jean-Marc Kabund avait été éjecté de son poste de 1er vice-président de l’Assemblée nationale, dominée par les kabilistes à l’issue des élections frauduleuses de décembre 2018. Fin 2020, le président Tshisekedi s’était débarrassé de son mentor, Joseph Kabila, en constituant derrière lui l’Union sacrée – composée principalement de transfuges kabilistes sans états d’âme – et Kabund avait récupéré son poste de 1er vice-président des députés.

Diplomatie pour les nuls : Culte et ignares, Kabuya et Kabund… superstars

Augustin Kabuya a été nommé à son poste par Kabund-a-Kabund en mai 2019 et est donc frappé de la même illégitimité que ce dernier face aux statuts de l’UDPS. Il a fait l’objet d’une plainte en justice pour avoir publiquement promis de donner des armes aux militants du parti pour défendre le pouvoir de Félix Tshisekedi.

Que pensez-vous de cet article?

Total
6
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :