RDC: le roi Philippe «salue» les projets de reforestation dans la région du Katanga

rdc: le roi philippe «salue» les projets de reforestation dans la région du katanga 62a5428a85b6b.jpeg
rdc: le roi philippe «salue» les projets de reforestation dans la région du katanga 62a5428a85b6b.jpeg

Publié le :

                Dans sa visite samedi 11 juin au projet de la foresterie communautaire dans le village Katanga, à 90 km au nord de Lubumbashi, le roi Philippe de Belgique a salué les efforts de reforestation. Cette contrée connaît une dégradation de la forêt claire appelée forêt de Miyombo à la suite de la surexploitation par l’agriculture sur brûlis et la production du charbon de bois. Depuis quatre ans, les habitants du village Katanga ont résolu non seulement de conserver ce qui reste de leur forêt, mais aussi de la reboiser. Le projet est financé par le Fonds mondial pour l’environnement, dont la Belgique est contributrice.                 </p><div readability="63.185287356322">

                <p><em>Avec notre envoyée spéciale à Katanga,</em> <strong>Denise Maheho</strong>

Plusieurs espèces de plantes ont disparu et le sol s’est beaucoup détérioré ces dernières décennies. Aujourd’hui, les habitants du village sont déterminés à protéger leur environnement à travers un projet forestier communautaire : « Les plantules que nous avons mises en terre ont poussé, cela nous réjouit et nous les protégeons contre les feux de brousse », explique Constatin Kibole, en charge de la pépinière du village.

À ce jour, plus de 483 000 plantules de différentes espèces ont été repiquées dans la forêt en vue de l’enrichir. Une équipe de surveillance a même été montée pour traquer les exploitants illégaux, explique Vandestine Kakuka, membre de l’équipe :

« Si nous interceptons quelqu’un en train de couper du bois, nous lui disons que la coupe du bois est interdite dans cette zone. Et on lui conseille de demander auprès du chef du village un endroit où il peut couper le bois. Mais pas ici, c’est interdit. »

Pour sa part, le roi Philippe, qui a visité ce village, a félicité non seulement les habitants, mais aussi les autorités pour leur détermination en faveur de la restauration de la forêt :

« Je tiens à saluer l’audace des chefs coutumiers qui ont accepté de se lancer dans cette expérience. Ils ont permis de sanctuariser les forêts situées sur leurs terres. »

                </span>
            </figcaption>
                </div>
<p>Plus de 334 000 hectares ont été <strong><a href="https://www.rfi.fr/fr/podcasts/20200910-rdc-gestion-communautaire-la-forêt" target="_self" rel="noopener">attribués aux communautés locales</a></strong> par les autorités provinciales du Haut-Katanga pour la reconstitution de la forêt.


            </div>
Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :