RDC: l’ONU alerte sur les conséquences humanitaires des violences armées

rdc: l’onu alerte sur les conséquences humanitaires des violences armées 62b11c8b1aa71.jpeg
rdc: l’onu alerte sur les conséquences humanitaires des violences armées 62b11c8b1aa71.jpeg

Le Bureau des affaires humanitaires de l’ONU en République démocratique du Congo (RDC) a lancé un cri d’alarme samedi face à « la spirale de violence armée » qui a fait ces derniers mois plusieurs centaines de morts et des centaines de milliers de déplacés. « Depuis le début de l’année, plus de 700.000 personnes ont dû fuir leurs habitations. A ce jour, près de 5,9 millions de personnes sont déplacées à l’intérieur de la RDC », précise l’OCHA dans un communiqué.

« Des milliers de Congolais vivant dans l’Est de la RDC sont victimes d’une spirale de violence armée qui, au cours des derniers mois, a entrainé la mort de plusieurs centaines de personnes, le déplacement forcé de centaines de milliers d’autres et la destruction de nombreuses infrastructures », ajoute le texte.

Depuis début 2022, « les sites de personnes déplacées sont devenus la cible récurrente de ces violences avec 11 d’entre eux attaqués en Ituri, au Nord-Kivu et au Sud-Kivu », indique encore l’OCHA. Au moins 15 structures de santé et 58 écoles ont également été prises pour cible, ajoute-t-il.

« Il est plus que jamais essentiel que le droit international humanitaire soit respecté », souligne le coordonnateur humanitaire, Bruno Lemarquis. Et, poursuit-il, « pour répondre aux nombreux besoins (…) il est également essentiel que les acteurs humanitaires puissent disposer des ressources nécessaires ». Or, « pour le moment », dit-il, ces ressources « sont insuffisantes ».

L’Est de la RDC est en proie depuis près de 30 ans aux violences de dizaines de groupes armés.

Que pensez-vous de cet article?

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :