RDC : Ouverture du procès du RAM. 2,5 millions $ par requérant

rdc : ouverture du procès du ram. 2,5 millions $ par requérant 6270822a95348.jpeg
rdc : ouverture du procès du ram. 2,5 millions $ par requérant 6270822a95348.jpeg

L’audience d’introduction est annoncée ce mardi 3 mai dans le dossier du Ram devant le Tribunal de commerce de Kinshasa/Gombe.

Ce n’est que l’audience d’introduction mais c’est une victoire de plus pour les Congolais qui ont osé porter plainte contre le prélèvement effectué sur les cartes de téléphone par les opérateurs au nom du Registre des appareils mobiles (RAM).

Des millions de dollars ont ainsi été prélevés en toute illégalité, sans aucun texte légal et sans que la destination de ces fonds n’ait jamais été connue. Depuis le premier mars dernier, ces prélèvements ont été suspendus par le gouvernement congolais.

Ce mardi, les requérants et les sociétés de téléphonie vont se retrouver devant le tribunal de commerce de Kinshasa/Gombe. Celui-ci doit fixer les dates des plaidoiries. Chaque requérant, victime de ce système qui a impacté pratiquement tous les Congolais en possession d’une carte d’unités d’une compagnie de téléphonie active en RDC, réclame « la restitution des sommes indument perçues vu l’illégalité et l’irrégularité du RAM et des dommages et intérêts pour le préjudice subi », explique un de leurs avocats Me Hervé Diakiese qui insiste sur la nécessité de cette démarche des usagers congolais « pour démontrer que nous ne sommes pas un peuple de moutons qui se laissent tondre sans réagir ».

Et la guerre des chiffres s’annonce potentiellement faramineuse, chaque requérant demandant 2,5 millions de dollars pour dommages et intérêts et 300 000 dollars pour le retard de non exécution depuis la sommation.

Que pensez-vous de cet article?

Total
20
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :