RDC: plusieurs victimes après l’explosion d’un camion-citerne au sud-ouest de Kinshasa

rdc: plusieurs victimes après l’explosion d’un camion citerne au sud ouest de kinshasa 6323d386f106b.jpeg
rdc: plusieurs victimes après l’explosion d’un camion citerne au sud ouest de kinshasa 6323d386f106b.jpeg

Publié le : Modifié le :

                Au Kongo-Central, dans l'ouest de la RDC, l'explosion d'un camion-citerne dans la nuit du 14 au 15 septembre a fait plusieurs victimes. Un responsable de la société civile fait état d’au moins 15 morts, alors que le bilan officiel donné par le gouverneur de la province dans la journée évoque neuf décès et une vingtaine de blessés graves.                </p><div readability="56.719298245614">

                <p>« <em>L’accident a eu lieu en deux temps</em> » mercredi soir, sur la Nationale 1 qui relie les ports de Boma et Matadi à Kinshasa, explique le gouverneur de la province. « <em>Un camion-citerne qui roulait vers la capitale s’est renversé vers la commune de Mbuba</em>. »

Le poids-lourd est resté un certain temps accidenté dans l’attente d’une intervention d’un véhicule de dépannage. Des riverains en ont profité pour venir récupérer la cargaison. Une partie de l’essence a été siphonnée, mais alors qu’il restait des personnes autour, le camion a soudainement pris feu, faisant plusieurs victimes.

« Une loi plus rigoureuse »

C’est la deuxième fois qu’un accident de ce type se produit au même endroit. En 2018, une précédente explosion d’un camion-citerne avait déjà fait plusieurs dizaines de victimes. Preuve pour le gouverneur, Guy Bandu, que les leçons n’ont pas encore été tirées : « Pour qu’un évènement se répète au même endroit, on pourrait évoquer quelques causes relatives, notamment l’état de la route elle-même, au-delà du comportement pas toujours responsable des conducteurs et autres riverains. Je pense qu’il y a une réflexion qui doit être poussée un peu plus loin. Il faut que la règlementation aille plus loin et que la loi soit plus rigoureuse. »

Les blessés les plus graves ont été conduits à Kinshasa, quand ils pouvaient être transportés. Plusieurs personnes présentent de graves brûlures, ce qui fait craindre aux autorités et aux services de secours un bilan plus lourd.

            </div>
Total
3
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :