RDC : prolongation de l’opération militaire conjointe avec l’Ouganda dans l’Est

rdc : prolongation de l’opération militaire conjointe avec l’ouganda dans l’est 62996546c329b.jpeg
rdc : prolongation de l’opération militaire conjointe avec l’ouganda dans l’est 62996546c329b.jpeg

Publié le :

                Lancée le 30 novembre 2021, l’opération militaire menée conjointement par les armées congolaise et ougandaise dans l’Est de la RDC a été prolongée. L'acte de prolongation a été signé mercredi 1er juin dans la ville ougandaise de Fort Portal dans le Sud-Ouest. Les deux forces militaires luttent contre les groupes armés installés en territoire congolais, particulièrement contre les ADF, mouvement rebelle d’origine ougandaise qui a fait d’après l’ONU plus de 1 300 civils tués l’année dernière.                </p><div readability="67.803021824287">

                <p><em>Avec notre correspondant à Kinshasa,</em><strong> Patient Ligodi</strong>

Avec cette prolongation de l’opération conjointe, Kinshasa et Kampala disent vouloir en finir avec les ADF. Pour marquer leur bonne collaboration, les deux armées ont partagé une activité sportive dans les rues de Fort Portal. Les militaires congolais et ougandais suant côté-à-côte ont voulu montrer qu’ils sont unis contre les ADF, a dit à RFI une source militaire. Mercredi, l’heure n’était donc plus aux pourparlers.

Tout était déjà prêt à l’arrivée de la délégation congolaise. Prolongation actée, documents signés, les deux armées vont poursuivre leur action pour une durée qui n’a pas été révélée.

La fin de cette opération est conditionnée par l’évolution de la situation sur le terrain et par la volonté des deux chefs d’État, a confié un haut gradé, présent à la cérémonie.

Pour cette troisième phase, les deux forces espèrent un plus grand soutien de la population, même si en RDC, de plus en plus de voix s’élèvent pour demander plus de transparence et la bonne conduite de cette opération.

Dans son dernier rapport sur les ADF, le Bureau conjoint des Nations unies pour les droits de l’homme en RDC a particulièrement attiré l’attention des autorités sur les activités de terrain. Il a noté par exemple qu’à Katibombo et Buisegha, dans le territoire de Beni, des militaires ougandais avaient occupé deux écoles du 3 au 7 décembre 2021 où ils auraient stocké des munitions, entraînant la suspension des cours pour les élèves.

            </div>
Total
30
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :