RDC: Sama Lukonde en Ituri et au Nord-Kivu pour évaluer la lutte contre les groupes armés

rdc: sama lukonde en ituri et au nord kivu pour évaluer la lutte contre les groupes armés 61244e8e15d5a.png
rdc: sama lukonde en ituri et au nord kivu pour évaluer la lutte contre les groupes armés 61244e8e15d5a.png

Publié le :

Près de trois mois après la tournée du président Félix Tshisekedi dans l’est du pays, son Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde conduit depuis samedi 21 août une importante délégation gouvernementale en Ituri et au Nord-Kivu, les deux provinces placées sous état de siège depuis cinq mois. 

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

L’objectif de cette nouvelle mission est d’évaluer l’application des mesures de lutte contre les groupes armés, mesurer l’ampleur des besoins et, si nécessaire, réajuster au besoin la réponse du gouvernement et de ses partenaires.

C’est suite à plusieurs critiques sur l’efficacité de l’état de siège que le gouvernement a décidé de lancer une évaluation de cette mesure. Plusieurs ministres font donc partie de la délégation gouvernementale qui est venue dans l’Est.

De nombreux ministres dans la délégation

Il y a d’abord les ministres directement impliqués comme celui de la Défense, la ministre de la Justice ainsi que le vice-ministre de l’Intérieur. Il y a aussi ceux qui viennent en appui comme le ministre du Budget, celui de la Communication, celui de l’Enseignement supérieur ainsi que le vice-ministre des Affaires étrangères.

À Bunia, le Premier ministre a échangé notamment avec les humanitaires sur les besoins de plus d’un million de déplacés. Il a également rendu visite aux militaires blessés pendant la traque des groupes armés.

Ce lundi, il arrive à Beni, « épicentre du terrorisme dans la région », selon les termes du ministre de la Communication et des médias, Patrick Muyaya. Cette étape de Beni sera marquée particulièrement par des séances de travail avec les officiers supérieurs. 

De Beni, la délégation ira à Goma où elle achèvera son périple. Cette mission intervient quasiment trois semaines après celle de l’inspection générale de l’Armée sur l’utilisation des fonds alloués aux opérations militaires. 

Total
2
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :