RDC: un journaliste libéré après 3 semaines de détention au secret

rdc: un journaliste libéré après 3 semaines de détention au secret 62ef12307cc3a.png
rdc: un journaliste libéré après 3 semaines de détention au secret 62ef12307cc3a.png

Un journaliste congolais, arrêté avec son confrère américain, a été libéré jeudi après 22 jours de détention au secret à l’Agence nationale des renseignements (ANR), en République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris de la corporation des journalistes congolais. Le journaliste Joseph Kazadi arrêté le 13 juillet à Lubumbashi (sud-est de la RDC) « a été libéré par l’ANR aujourd’hui jeudi, après plus de 20 jours de détention », a déclaré à l’AFP Gaby Kuba, président de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC).

Joseph Kazadi était privé de visites de sa famille et de ses avocats pendant toute la période de sa détention dans les locaux de l’ANR où il affirme « n’avoir pas été torturé, malgré les conditions difficiles de détention ».

« Le journaliste était interrogé sur ses activités en qualité de fixeur d’un confrère américain et sur les motivations qui l’avaient poussé à faciliter le transport pour un rendez-vous avec un groupe armé, avec la mise à disposition de sa voiture », a ajouté M. Kuba.

M. Kazadi s’est engagé à l’ANR de ne plus mettre sa voiture en location pour des rencontres avec des groupes armés, a-t-il ajouté.

Journaliste congolais, Joseph Kazadi et son confrère américain Stavros Nicholas Niarchos avaient été arrêtés le 13 juillet à Lubumbashi, puis transférés à Kinshasa par des agents de l’ANR qui les soupçonnent d’avoir eu des contacts non autorisés avec des groupes armés actifs dans cette région minière.

Le journaliste américain avait été libéré après six jours de détention.

La RDC occupe la 125e place sur 180 pays dans le classement 2022 de Reporters sans frontières (RSF).

Que pensez-vous de cet article?

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :