RDC : Un militant de la Lucha abattu par balle à Beni

rdc : un militant de la lucha abattu par balle à beni 61ef4f2e7c5e8.jpeg
rdc : un militant de la lucha abattu par balle à beni 61ef4f2e7c5e8.jpeg

Un militant pro-démocratie a été tué par balle lundi à Beni où se déroulait une manifestation pour dénoncer l’insécurité dans cette ville sous état de siège, dans l’est de la République démocratique du Congo, a annoncé son organisation, qui accuse la police.

« Notre camarade Mumbere Ushindi Dorake (22 ans) vient d’être tué par la police à Beni au cours des manifestations citoyennes dénonçant la persistance de l’insécurité en dépit de l’état de siège », a indiqué le mouvement Lutte pour le changement (Lucha). 

« Nous condamnons ce meurtre et exigeons que ses auteurs et commanditaires, parmi lesquels le maire policier de Béni Narcisse Mukeba, soient poursuivis », ajoute ce mouvement citoyen.

Ushindi Dorake est le 3e militant de la Lucha « tué dans les mêmes circonstances » depuis l’accession au pouvoir de l’ancien opposant Félix Tshisekedi en 2019, précise la Lucha.

Lundi, les activités ont été paralysées à Beni pendant une bonne partie de la journée à l’appel d’une coalition de mouvements citoyens et groupes de pression dont la Lucha, a constaté un correspondant de l’AFP. 

Dans une lettre datée du 19 janvier, cette coalition avait informé le maire de Beni de l’organisation d’une série de manifestations et d’appels à la grève générale, du 24 au 29.

Il s’agit d’exiger « la fin de l’état de siège qui a lamentablement échoué et qui nous expose aux tueries, escroqueries, arrestations arbitraire, banditisme, criminalité urbaine », a-t-on détaillé.

Le colonel Narcisse Muteba Kashala, maire de Beni, a indiqué qu’« il y a eu plus ou moins 30 interpellés » en marge de ces manifestations. « On va les auditionner et on va sélectionner ceux qui iront en prison et ceux qui seront libérés », a-t-il ajouté, interrogé par la presse.

Né en mai 2012 à Goma, capitale du Nord-Kivu, le mouvement Lucha regroupe des jeunes « indignés » et se définit comme apolitique, non violent, mais déterminé à demander des comptes aux décideurs.

Située dans la même province du Nord-Kivu, la ville de Beni est la cible d’attaques meurtrières qui ont fait des milliers de morts depuis 2014.

Le Nord-Kivu et la province voisine de l’Ituri sont placés sous le régime de l’état de siège depuis le mois de mai 2021 avec pour objectif de mettre fin aux violences des groupes armés, notamment les Forces démocratiques alliées (ADF). Cette mesure exceptionnelle qui a donné plein pouvoir aux militaires et policiers n’a pas permis jusqu’à présent de ramener la paix.

Que pensez-vous de cet article?

Soyez la première personne à évaluer cet article.

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :