RDC : Une patrouille de l’armée découvre 29 corps dans l’est du Congo

Goma

Une patrouille militaire a découvert 29 corps dans une région de l’est de la République démocratique du Congo, où les civils sont confrontés à une forte augmentation des attaques de militants islamistes, ont annoncé mardi les autorités locales.

Les victimes ont été retrouvées dans le territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu, a déclaré le porte-parole de l’armée locale, Anthony Mualushay, sans donner plus de détails ni dire qui était présumé responsable.

Le vice-gouverneur de la province, Lumoo Kahumbo, a déclaré que les premières conclusions montraient que les ADF, une milice islamiste ougandaise, étaient responsables du massacre.

«Le gouvernement provincial du Nord-Kivu condamne fermement ce dernier massacre de civils», a déclaré Kahumbo dans un communiqué.

Une source de sécurité a déclaré qu’elle était soupçonnée, sur la base de l’état de décomposition de leurs corps et de leur emplacement, que les victimes faisaient partie des plus de 1400 hommes qui se sont échappés de la prison de Beni lorsqu’elle a été attaquée par des combattants présumés des ADF le 19 octobre.

Les Forces démocratiques alliées (ADF), un groupe armé actif dans l’est du Congo depuis les années 1990, ont multiplié les attaques contre les civils dans la région depuis que l’armée a lancé une nouvelle offensive contre la milice en octobre 2019.

Plus de 1000 civils ont été tués par les ADF en 2019-2020, selon les chiffres de l’ONU.

Six autres personnes ont été tuées par les ADF lors d’une autre attaque mardi dans le village de Kokola, a indiqué Kahumbo.

Source : Reuteurs

Total
2
Shares

Laisser un commentaire

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :