RDCongo: la FEC se plaint de tracasseries contre les entreprises

rdcongo: la fec se plaint de tracasseries contre les entreprises 61a57b68c6587.jpeg
rdcongo: la fec se plaint de tracasseries contre les entreprises 61a57b68c6587.jpeg

En dépit des annonces du gouvernement Sama Lukonde en vue d’améliorer les conditions d’exercice des activités économiques, afin d’attirer des investissements, le président de la Fédération des entreprises du Congo (FEC), Albert Yuma, a écrit au Premier ministre pour se plaindre des « tracasseries » exercées à l’encontre des entreprises existantes par divers services étatiques, « parfois même par des services étatiques non habilités ».

Dans sa lettre datée du 26 novembre, le président de la FEC déplore « un déficit de coordination » entre services de l’Etat, qui « se traduit par de nombreuses missions de contrôle sur place qui sont effectuées par plusieurs services étatiques auprès des mêmes entreprises et à la même période, entraînant une superposition des missions préjudiciable au climat des affaires ». M. Yuma souligne que cela se pratique alors que le gouvernement « vient d’adopter la mesure de rationalisation des missions de contrôle ».

Yuma ajoute que ces missions sont « motivées le plus souvent par la chasse aux primes contentieuses » et revêtent « un caractère purement tracassier ». Et de citer dix services qui lancent de telles missions, en plus des régies financières nationales et provinciales.

Comme cela s’est fait précédemment, la FEC demande donc, « pour 4 mois », la « suspension de toutes les missions de contrôle aussi (sic) fiscales, parafiscales qu’économique (sic), contrôles de tout genre que subissent actuellement les opérateurs économiques ».

Document à lire : F.1321-Dégradation du climat des affaires et sollicitation de la suspension des missions de contrôle

Que pensez-vous de cet article?

Total
13
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :