Royaume-Uni: la statue à l’effigie d’une militante de Black Lives Matter retirée à Bristol

Une sculpture représentant Jen Reid, militante de Black Lives Matter, a été retirée par la municipalité de Bristol. Elle avait été installée sur le socle où se trouvait la statue d’un esclavagiste.

La statue était venue remplacer celle d’un marchand d’esclaves. L’œuvre à l’effigie de Jen Reid, une manifestante du mouvement Black Lives Matter, a été retirée ce jeudi à l’aube environ 24 heures après son installation à Bristol, selon la municipalité.

Intitulée “Une montée en puissance” (“A Surge of Power”), la grande pièce en acier noir réalisée par l’artiste londonien Marc Quinn avait été installée sur le socle où se trouvait la statue du marchand d’esclaves Edward Colston, sans que la mairie de Bristol ne soit au courant.

C’est sur ce même socle que Jen Reid s’était installée, le poing levé, lors d’une manifestation du mouvement Black Lives Matter au mois de juin, après que la statue d’Edward Colston a été déboulonnée puis jetée dans le fleuve par des manifestants.

La statue retirée sur demande de la municipalité

La sculpture de Marc Quinn a été retirée à la demande de la municipalité de Bristol. Celle-ci a par ailleurs précisé que la statue serait placée dans son musée pour que son auteur puisse la récupérer ou la donner à la collection de la ville.

Réagissant mercredi à l’installation de l’oeuvre, le maire de Bristol Marvin Rees avait dit sur Twitter comprendre que les gens veuillent “s’exprimer”, mais que la statue, installée “sans autorisation”, devrait être retirée.

“Il ne s’agit pas de retirer la statue de Jen, qui est une femme très impressionnante”, a précisé aujourd’hui le maire de Bristol au quotidien The Guardian, “il s’agit de retirer la statue d’un artiste basé à Londres qui est venu et l’a installée sans permission.”

Selon le Guardian, l’œuvre de Marc Quinn bénéficiait de l’approbation de nombreux habitants de Bristol. Mais des tensions ont éclaté mercredi soir après qu’un groupe est arrivé devant la statue, demandant à ce qu’elle soit déboulonnée et enjoignant aux passants de s’agenouiller.

M.H. avec AFP
Total
1
Shares

Laisser un commentaire

Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :