Sénégal: le scandale Miss Sénégal agite le pays

sénégal: le scandale miss sénégal agite le pays 619852704fb43.jpeg
sénégal: le scandale miss sénégal agite le pays 619852704fb43.jpeg

Publié le :

C’est une affaire qui fait scandale au Sénégal. Dans une interview, la présidente du Comité Miss Sénégal affirme : « Si on te viole, c’est que tu es consentante ». Une réaction aux déclarations de Miss Sénégal 2020, Ndèye Fatima Dione. Une pétition a été lancée, et les sponsors du concours sont interpellés.

Avec notre correspondante à Dakar, Charlotte Idrac

« Elle n’a qu’à porter plainte. Un viol implique deux personnes. “Kunu violé yaw la neex”. Autrement dit, si on te viole, c’est que tu l’as cherché. Elle est majeure. » Ces propos en wolof d’Aminata Badiane, présidente du comité d’organisation Miss Sénégal, ont fait bondir nombre d’internautes.

« Apologie du viol ! », dénonce la plate-forme « Ladies Club Sénégal » qui a lancé une pétition pour exiger la dissolution du comité. « Nous avons été horrifiées d’entendre la réaction de la présidente du comité qui organise cette élection miss qui réunit parfois des jeunes filles à peine sorties de l’adolescence, souligne Oumy Regina Sambou, chargée de communication de cette plateforme de discussion et d’entraide. Tenir ce genre de propos, banaliser cette histoire de viol, pour nous, c’est trop. Il faut que la gestion du comité soit retirée à cette femme, pour que ce genre de situation ne puisse plus se reproduire. »

Après la loi criminalisant le viol, votée début 2020, le chemin reste long souligne Jaly Badiane, journaliste et militante pour les droits des femmes, très suivie sur les réseaux sociaux. « Textuellement, ce qu’elle a dit en wolof c’est qu’une personne qui se fait violer l’a bien cherché, l’a bien voulu. En 2021 et après tous les combats menés pour criminaliser le viol, quand une femme de surcroit se permet de tenir des discours pareils, c’est choquant. Il reste beaucoup à faire dans la sensibilisation, cette perception que beaucoup de Sénégalais ont sur le viol et les victimes de viol. »

Des internautes ont interpellé les différents sponsors du concours Miss Sénégal. Dans la foulée, le groupe automobile CFAO a rompu son partenariat avec le Comité Miss Sénégal. « Ces propos vont à l’encontre de nos valeurs », souligne l’entreprise dans un communiqué.

« Nous ne connaissons pas l’auteur de cette grossesse »

Aminata Badiane répondait aux accusations d’abord lancées par la mère de Ndèye Fatima Dione, lauréate 2020 du concours de beauté Miss Sénégal. Cette dernière avait affirmé que la jeune femme était tombée enceinte après son sacre. « Nous ne connaissons pas l’auteur de cette grossesse, nous savons juste que ma fille de 20 ans a été abusée », avait-elle dit.

Dans une interview, Miss Sénégal 2020 ne revient pas directement sur les déclarations de sa mère. Mais elle évoque des pratiques abusives au sein du comité d’organisation. Comme cet épisode sordide, dans un hôtel, avec des invités lors d’une soirée. « L’un d’eux m’a tenue par la main et a commencé à me caresser… » « J’ai refusé de danser sur la table », raconte-t-elle. « Tu ne sers à rien, tu ne tiens compagnie à personne », aurait répondu la présidente du comité.

Ndèye Fatima Dione affirme ensuite être tombée enceinte et avoir été écartée. À la mi-journée du vendredi 19 novembre, la pétition adressée au ministère de la Culture pour le retrait de la licence du Comité Miss Sénégal avait recueilli quelque 30 000 signatures.

Total
2
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :