Sénégal: les voeux des politiques pour 2022, année électorale cruciale

sénégal: les voeux des politiques pour 2022, année électorale cruciale 61d102219156a.jpeg
sénégal: les voeux des politiques pour 2022, année électorale cruciale 61d102219156a.jpeg

Publié le :

                À l’instar du président sénégalais Macky Sall, de nombreuses personnalités politiques ont présenté leurs vœux pour 2022. Après une année 2021 marquée par des émeutes meurtrières au mois de mars, 2022 sera une année électorale, avec les élections locales le 23 janvier, puis des élections législatives.                </p><div readability="62.222373806276">

                <p><em>Avec notre correspondante à Dakar,</em> <strong>Charlotte Idrac</strong>

Pas de long discours, mais une carte de vœux diffusée sur les réseaux sociaux pour Ousmane Sonko : une photo sur fond de feux d’artifice. « 2021 s’en va avec son lot de joies et de tragédies pour notre cher pays », écrit le leader du parti Pastef et candidat à la mairie de Ziguinchor. « Accueillons 2022 avec espoir, en priant qu’elle soit favorable au Sénégal et aux Sénégalais, et en nous mettant dès à présent au travail ».

 

Depuis son exil au Qatar, Karim Wade, lui, évoque une année 2021 qui s’achève « sur une note de déceptions, de frustrations, d’incertitudes, de dégradation continue des conditions de vie des Sénégalais ». Dans son message écrit, le fils de l’ancien président Abdoulaye Wade et secrétaire général adjoint du PDS appelle les Sénégalais à « se mobiliser » pour les élections locales, une « échéance majeure », selon lui.

Un nouveau départ

« L’année 2022 doit être le point de départ de la refondation de notre République », écrit pour sa part Khalifa Sall, ancien maire de Dakar et l’un des leaders de la coalition Yewwi Askan Wi. Après les locales, les élections législatives devront selon lui permettre de « redonner à l’Assemblée Nationale […] sa vraie image », et d’envisager des « changements majeurs ».

            <div id="em-WBMZ119612-RFI-FR-20220101" class="m-em-flash" readability="5.9954337899543">
                    <blockquote class="twitter-tweet" readability="5.5342465753425"><p lang="fr" dir="ltr">L’année 2022 doit être le point de départ de la refondation de notre république. L’occasion nous est offerte par les élections locales de janvier.</p>— Khalifa Ababacar SALL 🇸🇳 (@kas_sall) <a href="https://twitter.com/kas_sall/status/1477004134511427587?ref_src=twsrc%5Etfw">December 31, 2021</a></blockquote> 
                        <figcaption class="m-em-flash__legend">
                <span class="a-media-legend">

                </span>
            </figcaption>
                </div>
<p>Rendez-vous le 8 janvier pour le début officiel de la campagne électorale <strong><a href="https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220101-dans-quels-pays-votera-t-on-en-afrique-en-2022" target="_self" rel="noopener">en vue des locales</a></strong>.

►À lire aussi : Les messages de vœux de chefs d’État africains à leurs concitoyens pour 2022

            </div>
Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :