Tchad: annulation de la marche à l’appel de la coalition Wakit Tama

tchad: annulation de la marche à l’appel de la coalition wakit tama 6121abf408a38.jpeg
tchad: annulation de la marche à l’appel de la coalition wakit tama 6121abf408a38.jpeg

Publié le :

La coalition d’opposition Wakit Tama appelait une nouvelle fois à descendre dans les rues de la capitale tchadienne ce samedi matin 21 août, pour contester la manière dont les militaires gèrent la transition. Une demande avait été déposée auprès des autorités mais celles-ci n’ont autorisé la marche que pour trois organisations qui avaient officiellement signé la demande. Ce qui a créé un certain flottement, et l’opposition a fini par annuler le rassemblement.

Le rond-point Hamama à N’Djamena était quasi vide, ce samedi matin. C’était le point de départ de cette manifestation annoncée. Seules quelques personnes se sont rassemblées au petit matin mais il s’agissait, en fait, de personnes qui n’avaient pas encore eu vent de l’information.

Il faut dire que Wakit Tama s’est réunie jusque tard, vendredi soir, pour finalement prendre la décision de retirer son appel à défiler. « Nous ne voulons pas entrer dans la machination du Conseil militaire de transition », dit le porte-parole de la coalition d’opposition avant d’ajouter : « Nous ne voulons pas défiler en ordre dispersé. »

Les autorités tchadiennes avaient effectivement validé la marche mais uniquement pour trois organisations : celles-là même qui avaient signé cette lettre de demande d’autorisation. Faute d’avoir fait de même, les autres membres de Wakit Tama n’avaient donc pas le droit de manifester ce samedi.

Wakit Tama pas reconnue par le gouvernement

« Nous ne reconnaissons pas Wakit Tama en tant qu’entité », explique le porte-parole du gouvernement Abderaman Koulamallah qui affirme avoir négocié, jusqu’à 16h00, vendredi, avec les opposants. Selon lui, « ils ont voulu aller au clash. C’est inacceptable en ces temps de transition. Nous sommes transparents. »

Max Loalngar, lui, maintient, de son côté, la volonté de Wakit Tama : « La prochaine marche se fera avec ou sans autorisation. » Le porte-parole de la coalition ne précise pas de date.

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :