Testé positif au monkeypox en Thaïlande, un Nigérian prend une étonnante décision 

testé positif au monkeypox en thaïlande, un nigérian prend une étonnante décision  62df46c4af9ea.jpeg
testé positif au monkeypox en thaïlande, un nigérian prend une étonnante décision  62df46c4af9ea.jpeg

Un Nigérian, Osmond Chihazirim Nzerem, qui a reçu un diagnostic de monkeypox en Thaïlande a été arrêté à Phnom Penh après avoir traversé la frontière cambodgienne.

Nzerim a été arrêté par les autorités cambodgiennes à Phsar Doeum Tkov du district de Chamkarmon à Phnom Penh dans la nuit du samedi 23 juillet.

Le Bangkok Post a rapporté pour la première fois le 23 juillet que l’homme nigérian de 27 ans avait été confirmé par des tests de laboratoire comme étant le premier cas de monkeypox en Thaïlande. La porte-parole du ministère de la Santé, Or Vandine, a confirmé que l’homme avait reçu un diagnostic de monkeypox des autorités sanitaires thaïlandaises et s’était enfui dans la nuit du 22 juillet.

Le gouverneur du district, Theng Sothol, qui a confirmé le développement, a déclaré que l’homme avait été envoyé à l’hôpital de l’amitié khmère-soviétique.

« Nous l’avons envoyé à l’hôpital vers [7h du matin]. Nous l’avons référé aux responsables de la santé pour d’autres mesures », a-t-il déclaré.

Le Nigérian a été découvert sur l’île touristique de Phuket le week-end surpassé lorsqu’il s’est rendu dans un hôpital privé avec des symptômes similaires au monkeypox.

Selon des responsables de la santé thaïlandais, l’hôpital a prélevé des échantillons sur le patient pour des tests samedi. Lundi soir, les résultats sont revenus positifs.

L’autorité sanitaire de Phuket a déclaré qu’après avoir reçu les résultats du test, le patient a refusé le traitement, éteint son téléphone et n’a pas contacté l’hôpital.

Le Nigérian est arrivé en Thaïlande le 21 octobre 2021 et séjournait à Patong, Phuket.

À Bangkok, le samedi 23 juillet, avant l’annonce de son arrestation, le directeur général du Département du contrôle des maladies, Opas Karnkawinpong, a déclaré que les autorités cambodgiennes tentaient de localiser l’homme. Le Dr Opas a déclaré que le ressortissant nigérian avait fui avec l’aide d’autres personnes et que son département assurerait la liaison avec les forces de l’ordre pour prendre des mesures contre quiconque l’aurait aidé à s’échapper.

Testé positif au monkeypox en Thaïlande, un Nigérian prend une étonnante décision 

Le ministre de la Santé publique, Anutin Charnvirakul, a déclaré avoir reçu un rapport selon lequel l’homme quittait la Thaïlande et est monté à bord du vol ET0618 d’Ethiopian Airlines à destination de l’aéroport de Suvarnabhumi le 21 octobre avec un visa de non-immigrant pour étudier la langue dans une université de la province septentrionale de Chiang Mai jusqu’au 18 janvier, selon le ministère de la Santé publique.

Les responsables de Phuket ont déclaré qu’il s’était rendu dans un hôpital privé le 16 juillet une semaine après avoir développé de la fièvre, la toux, un mal de gorge et un écoulement nasal. Il avait également une éruption cutanée et des lésions dans la région génitale qui s’étaient propagées à son visage. Un médecin soupçonnait M. Nzerem d’avoir la variole du singe, a donc envoyé un échantillon médical pour des tests.

Testé positif au monkeypox en Thaïlande, un Nigérian prend une étonnante décision 
Testé positif au monkeypox en Thaïlande, un Nigérian prend une étonnante décision 
Testé positif au monkeypox en Thaïlande, un Nigérian prend une étonnante décision 

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :