Togo: le journal «The Guardian» suspendu pour quatre mois

togo: le journal «the guardian» suspendu pour quatre mois 61678c57e106b.png
togo: le journal «the guardian» suspendu pour quatre mois 61678c57e106b.png

Publié le : Modifié le :

Au Togo, le journal The Guardian est suspendu depuis hier mardi 12 octobre pour les quatre prochains mois et son directeur se voit également suspendre sa carte de presse pour la même durée. La raison ? Ambroise Yawo Kpondjo ne s’est pas rendu à une convocation de la Haute Autorité de l’audiovisuel et de la communication. Il devait se présenter pour s’expliquer sur un éditorial de son journal dans lequel il dénonçait des cas de vaccination d’élèves mineurs, contrairement à la loi. Pour la HAAC, il s’agit d’une information mensongère, ce que le journaliste dément.

avec notre correspondant à Lomé, Peter Sassou Dogbe

Ambroise Yawo Kpondjo n’a pas eu accès à la Haute Autorité de l’audiovisuel (HAAC) pour s’expliquer faute de passe vaccinal ni de test PCR. Il n’est pas psychologiquement et physiologiquement apte à se faire vacciner, et n’a pas les moyens pour faire le test, nous a-t-il confié.

Cela constitue un défi à l’autorité aux yeux de la Haute Autorité de l’audiovisuel et de la communication. Il est donc suspendu. Pour Ambroise Yawo Kpondjo, c’est une décision inique. « Nous restons sereins et aviserons dans les prochaines heures de ce qui doit être fait pour contester cette décision par les voies judiciaires.» 

C’est une information inventée (la vaccination d’élèves mineurs NDLR), dit le rapporteur de la Haute Autorité, Badjibassa Babaka, qui ajoute que la sanction prise contre The Guardian est proportionnelle à la faute commise.

Le patronat de la presse togolaise dont est membre Ambroise Yawo Kpondjo, condamne cette décision et rappelle à la HAAC qu’elle ne doit pas confondre sa mission de régulation avec un exercice de musellement de la presse.

Une voie reste ouverte, Ambroise Yawo Kpondjo peut saisir le tribunal administratif pour contester la décision de la HAAC.

À lire aussil’indignation des journalistes au Togo après les révélations de l’enquête Pegasus

À lire aussi : Pegasus, le logiciel espion mis en cause dans une nouvelle affaire au Togo

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :