Togo: les 52 propositions de réformes de la concertation nationale des acteurs politiques

togo: les 52 propositions de réformes de la concertation nationale des acteurs politiques 610f37f7485b8.jpeg
togo: les 52 propositions de réformes de la concertation nationale des acteurs politiques 610f37f7485b8.jpeg

Publié le :

Au Togo, c’est la fin de six mois de discussions politiques. 21 partis étaient conviés à y prendre part. Il fallait, pour cela, avoir participé aux trois derniers scrutins. Finalement, 52 propositions ressortent de ce dialogue. Des propositions soumises au gouvernement qui dit s’en féliciter.

Avec notre correspondant à Lomé, Peter Sassou Dogbé

Des 52 propositions formulées et soumises au gouvernement, on retiendra : la recomposition de la commission électorale nationale indépendante, une durée de mandat plus longue pour cette commission, un nouveau recensement électoral et l’authentification des bulletins de vote. Une révision de la charte des partis politiques devra aussi être mise en place pour qu’il faille désormais 60 membres fondateurs à un parti au lieu de 30 précédemment. La libération des personnes interpellées dans le cadre des manifestations politiques pour un apaisement du climat politique est aussi ressorti de ce dialogue.

Des discussions houleuses et des solutions consensuelles

Selon une source qui a pris une part active à ce dialogue, les discussions ont souvent été houleuses, mais des solutions consensuelles ont été trouvées. La discussion a été appréciée par ceux qui y ont participé jusqu’au bout. Mais le parti d’opposition du Comité d’action pour le renouveau en a vite claqué la porte, quelques semaines après l’ouverture du dialogue. Le parti de l’Alliance nationale pour le changement s’en est retiré à la veille de sa clôture, disant ne pas vouloir passer pour un faire-valoir des réformes du gouvernement.

Le document final est désormais transmis au gouvernement, qui en fera des projets de loi, selon le ministre de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpessi qui ajoute que la priorité ira au Code électoral en vue de mettre en place une nouvelle Céni.

►À lire aussi : Au Togo, des avancées, mais quelques tensions à l’issue des travaux de la concertation nationale

Total
3
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :