Un inventaire des 84.000 pièces congolaises de l’Africamuseum remis à la RDC

un inventaire des 84.000 pièces congolaises de l’africamuseum remis à la rdc 620ef32beb7f7.jpeg
un inventaire des 84.000 pièces congolaises de l’africamuseum remis à la rdc 620ef32beb7f7.jpeg

Le Premier ministre Alexander De Croo a remis, jeudi, à son homologue Jean-Michel Sama Lukonde un inventaire des 84.000 pièces congolaises détenues par l’Africamuseum de Tervuren. L’objectif est d’évaluer dans quelles conditions ils ont été obtenus et de permettre, à terme, la restitution des objets mal acquis à l’époque de la colonisation. Présent en Belgique à l’occasion du sommet UE-Afrique, le Premier ministre congolais a eu droit, jeudi matin, à une visite de l’Africamuseum en compagnie d’Alexander De Croo et du directeur général Guido Gryseels et du secrétaire d’Etat à la Politique scientifique Thomas Dermine.

Il a, à cette occasion, reçu un inventaire numérisé des 84.000 objets ethnographiques et organologiques congolais détenus par l’institution culturelle, qui représentent au total 70% de sa collection.

Selon le musée, une grande partie de ces pièces a été obtenue légalement. Pour une partie, cependant, la lumière doit encore être faite. C’est pourquoi un budget de 2 millions d’euros a été dégagé par le gouvernement. Il est néanmoins déjà acquis qu’un certain nombre d’objets feront l’objet d’une restitution en raison de leur provenance frauduleuse. Parmi ces derniers figure notamment la statue Nkisi Nkonde, spoliée fin 1878 dans la région de Boma.

Le processus de restitution devra également se pencher sur le destinataire des biens restitués.

« Nous allons mener ces recherches en toute transparence, en regardant notre passé en face », a assuré M. De Croo, soulignant l’importance de l’événement pour « construire un futur commun entre les populations congolaise et belge ».

Pour son homologue congolais, il s’agit ni plus ni moins d’un « moment historique (…) parce que c’est un processus volontaire qui se fait en toute collaboration, de manière égalitaire ».

L’inventaire devrait par ailleurs être rendu public d’ici la fin de l’année, via le site web de l’Africamuseum.

Que pensez-vous de cet article?

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :