Un milliardaire accusé d’avoir couché avec 5 000 femmes poursuivi en justice

un milliardaire accusé d’avoir couché avec 5 000 femmes poursuivi en justice 61a03fb074df0.jpeg
un milliardaire accusé d’avoir couché avec 5 000 femmes poursuivi en justice 61a03fb074df0.jpeg

Un milliardaire de la technologie aurait conservé une feuille de calcul de 5 000 femmes avec lesquelles il a eu des relations sexuelles, dont une adolescente qu’il a payée pour qu’elle se taise.

Michael Goguen, 57 ans, un ancien associé de Sequoia Capital, est poursuivi par quatre anciens employés qui affirment l’avoir aidé à gérer son « harem » de femmes. Elles réclament la somme de 800 millions de dollars de dommages et intérêts selon New York Post.

Publicité

L’action en justice affirme que l’investisseur rencontrait les femmes dans diverses maisons sécurisées ou dans une salle « boom boom » au sous-sol de son bar à Whitefish, une petite ville du Montana où il vit désormais.

Le père de deux enfants a un jour demandé à son employé d’organiser le meurtre d’un ancien ami qui en savait trop sur sa vie privée, selon la plainte.

Un ancien chef de la police de Whitefish affirme aujourd’hui que Goguen, qu’il compare aux prédateurs en série Harvey Weinstein et Jeffrey Epstein, « doit être arrêté. »

LIRE AUSSI: Le milliardaire américain, Jeffrey Epstein arrêté pour trafic sexuel

Selon le New York Post, la dernière action en justice de 135 pages a été déposée en février par d’anciens employés de la société Amyntor Group LLC de Goguen, une entreprise de sécurité.

Elle décrit une opération complexe dirigée par Goguen pour protéger ses affaires simultanées. L’effondrement de l’opération, et des employés qui l’ont aidé à fonctionner peuvent être retracés à travers les multiples plaidoyers de culpabilité d’anciens employés et associés qui ont menacé de parler du système présumé.

Parmi les plaignants figure Matthew Marshall, l’ancien directeur d’Amyntor qui est rapidement devenu le « bras droit » de M. Goguen. L’investisseur en technologie vaut plus de 5 milliards de dollars, selon le New York Post. Il a transporté certaines des femmes dans son jet privé de 42 millions de dollars.

L’action en justice, qui demande 800 millions de dollars de dommages et intérêts, porte sur diverses violations de la loi RICO (Racketeer Influenced and Corrupt Organizations Act).

Elle accuse Goguen d’avoir offert des « cadeaux » aux femmes – y compris de l’alcool, des voyages, des bijoux, de l’argent et des dépenses de santé – « pour qu’elles accomplissent d’autres actes sexuels déviants avec lui, et/ou pour qu’elles gardent le silence. »

Selon le Post, il a donné à une femme une carte de crédit et lui a acheté une maison de cinq chambres après que son mari, un homme d’affaires réputé, a découvert leur liaison et entamé une procédure de divorce.

Crédit photo : nypost

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :