Une équipe d’experts chargée de régler le différend frontalier entre la RDC et la Zambie

une équipe d’experts chargée de régler le différend frontalier entre la rdc et la zambie 612059386e007.jpeg
une équipe d’experts chargée de régler le différend frontalier entre la rdc et la zambie 612059386e007.jpeg

Publié le :

Des experts des deux pays sont depuis ce vendredi à Pweto à la frontière avec pour objectif de réactualiser le bornage de la portion de leur frontière située entre les lacs Moero et Tanganyika dont le tracé reste controversé. La zone est régulièrement le théâtre d’affrontements entre les armées congolaise et zambienne. 

Avec notre correspondant à Kinshasa, Kamanda wa Kamanda Muzembe

Plus de 200 km de frontières sont concernés par ce travail bornage. Une frontière héritée de la colonisation et dont le tracé continue de faire débat.

Pour les experts, la tâche ne s’annonce pas facile. En 1989, un traité avait été conclu entre les deux pays. Mais depuis 1996, soit sept ans seulement après sa signature, les incidents entre les armées des deux pays sont récurrents le long de cette frontière.

« Des militaires zambiens sont actuellement présents en territoire congolais », assure Joseph Mulunda de la société civile à Kalemie, en RDC. Ils occupent selon lui le village Kanianga, dans la province du Tanganyika. L’année dernière, ces mêmes militaires avaient campé pendant plusieurs semaines dans plusieurs autres villages dont Kubanga, Kalubamba et Moliro, revendiquant la souveraineté sur cette partie du territoire congolais. Un responsable provincial les accuse d’ailleurs d’avoir détruit et déplacé plusieurs bornes.

Côté zambien, un diplomate en séjour à Lubumbashi a déclaré : « Si les travaux des experts concluent que les villages que nous occupons appartiennent à la RDC, je pense que l’armée zambienne va se retirer ». Les experts des deux pays ont amené des appareils satellitaires, entre autres des GPS pour reconstituer le bornage. 

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :