Une femme poignarde à mort sa coépouse pour des relations s3xuelles avec leur mari

une femme poignarde à mort sa coépouse pour des relations s3xuelles avec leur mari 62143ffcbbdaa.jpeg
une femme poignarde à mort sa coépouse pour des relations s3xuelles avec leur mari 62143ffcbbdaa.jpeg

Une femme de 25 ans, Rebecca Nicodemus, a été traduite devant le tribunal de première instance d’Akure dans l’État d’Ondo au Nigeria pour le meurtre de sa coépouse, Precious Nicodemus, pour une histoire de relations s3xuelles avec leur mari.

L’accusée, qui vit au camp d’Idogun à Ode-Irele aurait attaqué et poignardé à mort la première femme pour avoir attiré l’attention particulière de leur mari alors qu’elle était négligée. Il a été établi que l’accusée a confronté la défunte alors qu’elle sortait de la chambre de leur mari et l’a poignardée, affirmant que l’homme avait consacré toute son énergie et toute son attention sur elle. La défunte a été transportée d’urgence à l’hôpital mais a été déclarée morte tandis que sa dépouille a été déposée à la morgue.

Publicité

Le procureur Obadasa Ajiboye, a déclaré au tribunal que l’accusée avait tué sa coépouse en la poignardant avec un couteau dans le dos, ce qui avait entraîné sa mort.

L’accusée a avoué le crime mais a plaidé non coupable et a expliqué qu’elle n’avait jamais eu l’intention de tuer. « J’ai épousé mon mari, Paul Nicodème. Je suis arrivée dans l’État d’Ondo en janvier 2022 et nous vivions dans la même maison, je suis une agricultrice et nous avons eu des relations harmonieuses aux côtés de la défunte. Ce jour fatidique, mon mari était plus tôt avec moi dans le salon mais a dû s’excuser sous prétexte que nous n’étions pas libres de continuer nos ébats.”

Elle a dit qu’elle était en colère lorsqu’elle a découvert que son mari était revenu dans la chambre avec la première épouse alors qu’elle attendait qu’ils reprennent leurs ébats amoureux.

Je les ai aussi entendus faire des remarques désobligeantes à mon égard. Alors, j’ai attendu dans le salon qu’ils sortent de la pièce avant de la défier, mais elle a soudainement attrapé mes vêtements. Alors, j’ai pris un couteau sur la table au salon et l’ai poignardée dans le dos avec. Elle a été transportée d’urgence à l’hôpital par les voisins mais le médecin de service a confirmé son décès. Ce n’était pas mon intention de la tuer, j’ai réagi de manière excessive sous la colère », a-t-elle déclaré.

LIRE AUSSI; Société : une femme poignarde sa coépouse à mort

Cependant, son plaidoyer n’a pas été entendu, mais le parquet a demandé de placer l’accusée en détention provisoire dans l’attente du résultat de l’avis du bureau du directeur des poursuites publiques (DPP). Dans son arrêt, le magistrat Damilola Sekoni, a ordonné le placement en garde à vue de l’accusée et a ajourné l’affaire jusqu’au 22 février 2022, pour statuer sur la demande de renvoi.

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :