Une journaliste d’Al-Jazeera tuée lors d’un raid israélien : Israël accusé d’avoir «manqué de respect»

une journaliste d’al jazeera tuée lors d’un raid israélien : israël accusé d’avoir «manqué de respect» 62844f425a318.jpeg
une journaliste d’al jazeera tuée lors d’un raid israélien : israël accusé d’avoir «manqué de respect» 62844f425a318.jpeg

Une journaliste d’Al Jazeera a été abattue par les forces israéliennes alors qu’elle couvrait un raid dans la ville occupée de Jénine, en Cisjordanie, a déclaré son diffuseur.

Shireen Abu Akleh, une journaliste palestinienne bien connue, a été touchée à la tête par une balle à Jénine. Un deuxième journaliste, Ali Al Samudi, a également été touché par balle mais se trouve dans un état stable, a indiqué le ministère palestinien de la Santé. 

Al Jazeera a accusé les forces de sécurité israéliennes d’avoir délibérément pris pour cible et tué Abu Akleh et a appelé la communauté internationale à condamner et tenir Israël pour responsable.

Les Forces de défense israéliennes ont déclaré que leurs forces de sécurité avaient opéré dans la région « pour arrêter des suspects d’activités terroristes », et que les suspects palestiniens et les forces israéliennes tiraient à ce moment-là. 

Une journaliste d'Al-Jazeera tuée lors d'un raid israélien : Israël accusé d'avoir «manqué de respect»

La journaliste d’Al Jazeera, Al-Samudi, qui était avec Abu Akleh lorsqu’elle a été tuée, a déclaré qu’il n’y avait pas d’hommes armés palestiniens dans la région à ce moment-là. “L’armée israélienne nous a tiré dessus », a déclaré Al-Samudi. “Il n’y avait pas de tireur palestinien sur place. »

Les évêques de Terre sainte ont accusé lundi 16 mai Israël d’avoir «manqué de respect» à l’Église suite à l’intervention de la police israélienne lors des funérailles vendredi de la journaliste palestinienne Shireen Abu Akleh.

Des milliers de Palestiniens ont participé aux obsèques de la journaliste américano-palestinienne de la TV Al Jazeera, tuée mercredi d’une balle dans la tête alors qu’elle couvrait un raid militaire israélien dans le camp de réfugiés de Jénine en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967. À la sortie du cercueil de l’hôpital Saint-Joseph à Jérusalem-Est, secteur palestinien de la ville également occupé par Israël, la police a pénétré dans l’enceinte de l’établissement et chargé une foule brandissant des drapeaux palestiniens.

En réponse à la fusillade, le ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, a déclaré sur Twitter que son gouvernement avait proposé de mener une enquête conjointe israélo-palestinienne, ajoutant : « Les journalistes doivent être protégés dans les zones de conflit et nous avons tous la responsabilité de découvrir la vérité.”

Des responsables du ministère de la Santé ont déclaré que le journaliste d’Al-Quds, Ali Samoudi, qui est également palestinien, a été touché au dos par une balle mais qu’il serait dans un état stable.

LIRE AUSSI: Somalie: un célèbre journaliste tué dans un attentat suicide

Abu Akleh, 51 ans, est née à Jérusalem. Elle a commencé à travailler pour Al Jazeera en 1997 et a régulièrement fait des reportages devant la caméra à travers les territoires palestiniens.

Total
1
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :