Vague de chaleur en Tunisie, pays en première ligne du changement climatique

vague de chaleur en tunisie, pays en première ligne du changement climatique 6111d86ca5297.jpeg
vague de chaleur en tunisie, pays en première ligne du changement climatique 6111d86ca5297.jpeg

Publié le :

Une vague de chaleur s’est abattue sur la Tunisie, on attend des températures extrêmes pour mardi 10 août. Le mercure dépassera les normales saisonnières de 8 à 15 °C selon les régions. Les événements extrêmes sont appelés à être plus fréquents, plus intenses à travers le monde, selon le Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), qui vient de publier un rapport très alarmant.

Avec notre correspondant à Tunis, Matthias Raynal

Le ronronnement de l’air conditionné accompagne les journées de Mehrez Ghannouchi, chef du service média des prévisions à l’Institut National de la Météorologie. « On en a besoin pour qu’on puisse travailler et conserver le matériel », explique-t-il.

48 °C prévu pour mercredi à Nabeul 

En ce moment, la Tunisie est une fournaise… Le nord-ouest du pays est particulièrement touché, comme le gouvernorat de Nabeul. « À Nabeul, l’ancien record était de 41 °C et avait enregistré en 1987. Donc là, on prévoit qu’on va déposer cette valeur. Mercredi, on prévoit 48 °C à l’ombre ! C’est exceptionnel ! » Depuis 1950 les températures n’ont cessé d’augmenter : « Il y a une fréquence très importante concernant l’enregistrement des records. Quasiment tous les 4 ou 5 mois, nous enregistrons des records. »

Selon Mehrez Ghannouchi, la principale explication est le changement climatique. « La Tunisie est une zone qui est vulnérable concernant les effets du changement climatique. Et on n’a pas d’autre solution que de s’adapter. »

L’augmentation des températures favorise les canicules, mais aussi, c’est un peu contre-intuitif, les précipitations, par évaporation de l’eau… Selon le prévisionniste, cette vague de chaleur estivale pourrait donc donner cet automne des pluies diluviennes.

Total
6
Shares
Related Posts
%d blogueurs aiment cette page :